Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par clarisse kitchen

 

 

"Prenons à César ce qui ne lui appartient pas...!"

 

Dans la journée je n'ai pensé qu'à vous, mille trésors de mon placard, richesses de mon réfrigérateur, merveilles que je rêve de présenter à mon palais.

 

Dans la journée je n'ai voulu que vous. Dans la journée je vous ai servi mon amour sur un plateau d'argent. Dans toutes les journées, inconditionnellement.

 

Peu importe l'heure je pense à vous, un peu, beaucoup, passionnément. 

 

Peu importe l'heure, je lance un appel, une bouteille, mon coeur déjà ouvert à l'idée de vous...

"Mon palais attend transi nos savoureuses rencontres !" 

 

Je vous y accueillerais comme dans un palace. Oui il y a de la place pour tous, même si certains y ont leurs habitudes.

 

Pour vous je sortirais l'argenterie et le cristal, les cloches et les dessertes, la porcelaine de Limoges et le sel de l'Himalaya.

 

 

Ave César

 

J'ai dans mon coffre-fort dont le code est mon degré de gourmandise, de véritables Quenelles de Brochet arrivées depuis Lyon dans les bras de Caroline.

 

Dans mon placard j'ai des Pâtés, des Cous d'Oie Farcis de chez Chabbert à Mur de Barrez (la seule boutique dans laquelle on pourrait réanimer des gens sans les toucher, tant l'odeur se rend indispensble à toute vie humaine dès lors qu'on la connait). 

 

Dans mon placard, j'ai du Foie de Morue de ouf (merci Eva), j'ai du Ventre de Veau en conserve, j'ai des Courgettes à la Tomate et des Boulettes de Sardines de l'épicerie Sabah.

 

Dans mon placard j'ai 40g de Cacahuètes dans une petite boite en carton, de celles qu'on trouve dans les bistrots. Je les ai adoptées un jour d'août entre deux Ricard. J'ai même de la Farine de Manioc ! Et ouais ! A. et B. connaissent ma définition exotique du trésor.

 

J'ai pour ma consommation personnelle du fromage véritable dont la proportion de croûte varie avec le temps. J'ai pour mon plus grand plaisir de quoi faire chanter mes papilles lorsqu'elles s'enragent, j'ai du Thérondels !

 

 

Ave César

 

Alors voici une petite salade sans laurier, concoctée à la mesure de mes goûts.

 

Quelques feuilles de salade (celle que vous aimez), quelques dés de côtes de blettes cuites et dorées au beurre et des copeaux de Thérondels.

 

C'est archi simple, c'est délicieux ! 

Ca déclenche des marées hautes de salive, des fièvres dévoreuses, un appétit compulsif et beaucoup et surtout du bonheur !

 

Ave César

 

Mes trésors et moi, des moments comme ça on en vit tous les jours !

Commenter cet article