Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par clarisse kitchen

"Avec ma crêpe ronde

Je me fabrique un monde,

Elle est lune ou soleil,

Quand je l'accroche au ciel..."

Bernard Larquier

 

Comme à Noël on s'offre des cadeaux, comme à Pâques on mange du chocolat, comme pour l'Epiphanie on tire les rois...à la Chandeleur on mange des crêpes.


Pourquoi se restreindre, s'en tenir aux dates quand on pourrait à loisir toucher la douceur d'une peau de crêpe...? 


Quand on pourrait à loisir faire naitre avec aisance de belles crêpes... Elles nous offrant comme merci leur douceur, leur moelleux...?


Quand elle n'est pas pliée en quatre, de force collée par l'entremise d'une quelconque confiture ou pâte chocolatée (sans remettre en question le délicieux de ces process), elle peut s'arrondir, si, si, si...

 

 

IMG 2236

 

 

Comme l'intemporalité d'un cornet à la russe, offert à qui veut, une crêpe se donne en toutes occasions. 

 

Admirez-la toute en volume, on croirait presqu'un pied de nez, un tirage de langue en somme !

 

 

IMG 2234

 

 

Telle une maman kangourou, telle une maman oiseau, elle protège de toute sa matière son délicat dedans en les personnes de suprêmes d'oranges sanguines.

 


IMG 2243

 

 

 

Pour 15 crêpes :

250 g de farine

2 sachets de sucre vanillé

1 cuillère à soupe d'eau de fleur d'oranger

3 cuillères à soupe d'huile

3 oeufs

60 + 20 cl de lait

 

Incorporez aux ingrédients secs (farine, sucre) les oeufs un à un en faisant attention aux grumeaux. Ajoutez ensuite l'huile, l'eau de fleur d'oranger et 60 cl de lait.

Mélangez intimement le tout, puis laissez reposer une petite heure. S'il reste des grumeaux dans votre pâte, ce temps de repos va permettre de les dissiper.

Au moment de faire sauter vos crêpes, vous notterez que la pâte à épaissi. C'est le moment d'incorporer les 20 cl de lait restant.

Votre pâte à crêpes est prête !


IMG 2237

 

 

Vive les crêpes, vive les contrastes délicats, vive l'intemporalité des rendez-vous gourmands !

Commenter cet article